dimanche 9 juin 2013

Le procès de Renart (5ème C)

Suite à une séquence sur le Roman de Renart, les élèves de 5ème C ont imaginé le procès de Renart. En ce qui concerne le verdict, les avis étant partagés, nous avons dû procéder à un vote. Le résultat est sans appel...

samedi 1 juin 2013

Monologues cornéliens (classe de 4ème A)

Face à un terrible dilemme - tuer le père de celle qu'il aime ou laisser sa famille vivre dans le déshonneur - Rodrigue est seul en scène pour dire ses tourments avant de prendre une décision...

                                       
Acte 1, scène 6 : Rodrigue.

   Rodrigue - se met à genoux et verse quelques larmes 
Ô Seigneur ! Dis-moi ce que je dois choisir !
Entre rétablir notre honneur ou provoquer la mort du père de Chimène.
Briser le cœur de Chimène ? Je ne vois destin pire !
            De plus, ceci mettrait fin à notre projet d’hymen
            Mais l’affront que son père a fait à mon père
            Devrait lui attirer mon courroux.
            Ô Créateur ! Je n’ai donc pas assez souffert ?
            Dois-je encore subir ton courroux ?
            Ne pourrais-tu pas m’accorder rien qu’une fois,                                         
            Un choix qui ne soit pas tragique ?
            Dois-je en ma flamme ou en mon père avoir foi ?
            Si j’étais un as, serais-je celui de cœur ou de pique ?
            Il se tourne vers l’épée de son père.
            Et toi,  fidèle amie de mon père,
            Pourquoi ne pas l’avoir aidé, lui avoir servi de défense
            A ton maitre ?
            Ceci lui aurait évité cette offense
            Et m’aurait évité ce choix.  Même si le cœur ne m’en dit pas
            Je tuerai ce pendard, vous avez ma parole d’honneur !
            Je lui amènerai le trépas !
            Pour, à mon père, faire honneur!
                                                                   




Rodrigue

Ô cruel dilemme ! Mon amour, mon honneur,
Que choisir ? Mon père, ma bien-aimée, ou la mort ?
Et j’entends déjà ma douce Chimène en pleurs ;
Je vois mon amante triste devant un corps

Car m’importe peu la fin, elle sera fatale.
Un hymen rompu, une famille brisée.
Du sang qui est versé, voici le sort final
Entre lui et moi, l’un de nous va trépasser.

Il faut arrêter de se poser des questions
De l’amour ou l’honneur, il faudra bien agir.
Je vais restaurer l’honneur, alors combattons
Haut les cœurs ! Le sort ne me réserve pas pire.

Hostein Lola et Rauffet Maïlis 4ème A


                                         
Monologue de Rodrigue



Je dois tuer le père de ma douce amante ?

Ô père, je ne le puis, que je me lamente !

Ma famille est plongée dans un grand désarroi

Suis-je seul à pouvoir la sauver de l’effroi ?
Mais je manque de cœur, je suis si misérable
Quel ennui ! Et cette histoire est tant méprisable !
Je donne ma parole d’honneur je le jure,
Malgré ma flamme pour elle, je tue cette ordure !
Enfin de notre vie disparaitra le comte,
D’un coup fatidique, nous réglerons nos comptes !
Et toi, qu’en penses-tu, ma bien-aimée Chimène ?
Ton amour envers moi se changera en haine.
 
        
Estelle Caillaud et Marie-Méline De Oliveira



                                                                                    

DON RODRIGUE

Ô malheur ! Ô fatalité

Que faire ? Que choisir ?

Le déshonneur ou  perdre à jamais Chimène ?

Il me faut prendre une décision.
Mais laquelle ?
Comment pourrais-je trahir ma bien-aimée ?
Mon cœur serait brisé à jamais !
Mon père mourra de honte si je ne le venge pas !
Ô tristesse de la vie !

Pourquoi ? Pourquoi est-ce arrivé ?
Dieu me punit-il ?

Haut les cœurs ! Il me faut prendre une décision !
Je vengerai mon père, pour rétablir l’honneur de ma famille, peu m’importent les conséquences, c’est mon devoir en tant que fils !


 

RODRIGUE
Ô rage, ô jeunesse, pourquoi le destin s’abat-il sur moi ?
Mon père me donne un fardeau tellement lourd à porter,
Que je crois que mes épaules pourraient s’arracher.
Choisir entre ma douce Chimène et la rage d’honneur de mon père me déchire !
Ah démon des décisions qui arrache mes entrailles !
Et toi épée, si seulement mon père avait pu se servir de toi et se venger tout seul,
 je n’en serais pas là.
Tuer ou aimer, telle est la question.
Chimène ou mon père…
Mon père me dit toujours : si le cœur t’en dit, alors fais-le.
Alors c’est décidé je suis honorable mais mon cœur palpite tellement
Que trahir Chimène me serait impossible. Tant pis je trahirai mon père…


Vincent Lafon 4°A




1    Mon père, tu m’as demandé de tuer le père de ma bien aimée
      Elle est tout ce que j’aime, mais à cause de ce conflit,
      Je dois choisir ma mort ou celle de son père ?
      Je suis désormais dans un choix lié au sang.
5    Que dois-je faire ? Ma vie, ou celle d’un autre ?
      Si je meurs, je ne reverrai plus jamais ma bien aimée,
      Si je tue, Chimène me haïra ou se vengera...
      Mon père, tu m’as mis face à un grand dilemme
      Que seul un grand sage pourrait résoudre
10  Qui n’a qu’une seule issue, la mort.
      L’honneur de mon père sera en effet restauré,
      Mais mon amour partira à tout jamais,
      En même temps que l’âme de son père...
      J’ai réfléchi. Mon père m’a tout appris, il est beaucoup pour moi,
15  Malgré ma relation avec Chimène, je dois tuer son père.
      J’espère que Chimène comprendra mon acte...

Samuel et Pierre


Don Rodrigue 
Ô mon dieu ! Ô mon dieu ! Ô mon dieu !
Mon pauvre petit cœur qui se trouve en feu !
Je ne pourrai jamais tuer ma femme,
Mais c’est la fille de Don Gomes, ma flamme.

Je ne pourrai jamais me suicider non plus.
Comme le mariage ne se fera plus,
Mon existence ne sert plus à rien du tout
Et Chimène se trouvera un autre époux

Tant de fois, j’ai donné ma parole d’honneur
Je ne voudrais pas contrarier mon géniteur
La décision est prise : je vais le tuer
Je vais aller maintenant chercher mon épée.
  
 Gabija et Coline

RODRIGUE

Je ne peux pas…….. Je ne veux point tuer cet homme
Le père de ma bien aimée.
J’aime cette fille.
Ô cruel désespoir, ô cruauté, (il s’arrache les cheveux), je n’en peux plus.
Si je ne le fais pas, je ne serai plus qu’un incapable et un être bâillonné comme un terrible esclave aux yeux de mon père.
Il faut que j’élimine son père, en digne héritier. Non, il faut que j’arrête ce charabia.
Si je ne bats pas le comte, je serai la honte de la famille.
Serai-je banni ? Serai-je tué ?
Ça y est, j’ai pris ma décision je vais…
Je vais le tuer !




Don Rodrigue 

Que choisir entre ma dulcinée et l’honneur de ma famille ?
Pourquoi suis-je face à un tel dilemme ? Aussi éprouvant !
Aucun homme ne devrait choisir entre la flamme et le trépas ?
Pourquoi devrais-je te perdre ?
Moi qui pendant tant d’années mettais mon cœur au service de mon père !
Moi qui aime Chimène du plus profond de mon âme !
Je suis dans un profond courroux.
Je suis dans une profonde mélancolie insoutenable.
J’ai choisi : je ne tuerai point le père de ma chère et tendre.
Que mon père le veuille ou non !

                                                         Emeline MAZY et Emma LEROY



Non … je ne peux pas accomplir cette tâche, trop ingrate à mon goût.
C’est trop dur, je ne peux point. Pourquoi moi ?... Suis-je maudit ?!
De toute façon, mes seules issues sont, soit mourir en sauvant l’honneur de ma famille, soit vivre avec celle que j’aime mais avec la honte de ma famille que je devrais endosser toute ma vie. Mais si je le tue, je vivrai toute ma vie avec une angoisse éternelle. Je prends ton épée, père, et je le tuerai. Je préfère te venger plutôt que te laisser mourir avec cette honte.
Pour toi, Chimène, j’avais ma flamme à te déclarer mais maintenant elle s’est éteinte.


Kimô et Emilio



Je dois choisir entre Chimène et l’honneur de ma famille.
Pourquoi cela arrive-t-il à moi ?
(Se met à genoux.)
Haut les cœurs !
Je ne veux pas tuer le père de Chimène et je ne veux pas décevoir mon père !
Ce choix sera décisif pour ma vie !
J’ai pris ma décision : je dois le tuer et je le jure qu’il mourra de mon épée.
Mais je ne reverrai plus jamais ma bien aimée.
Mon père m’a tout appris et il à été déshonoré, je dois récupérer son honneur !
C’est bon j’ai pris ma décision ! Je vais le tuer !!!
(Se relève et prend son épée d’une main ferme)


                                Rodrigue

Ô tragique destin qui me rend misérable !
Père, ce que vous désirez m’est inacceptable !
Comment puis-je tuer le père de Chimène ?
Cela mettrait un terme à notre futur hymen
C’est impossible père, ne vous le plaise ou non
Je ne pourrai pas vous venger de cet affront